isolation phonique avec cadres #easychange acoustiques dans un restaurant

Les nuisances sonores peuvent être un vrai souci, notamment dans les espaces de travail et dans les établissements recevant du public (ERP). Il peut dans ce cas se révéler nécessaire de travailler sur l’acoustique. Il ne s’agit pourtant pas de tout refaire et ce d’autant plus lorsque le budget est limité. Dès lors, comment améliorer l’isolation phonique sans gros travaux ?

1. Le mécanisme de propagation du bruit et nuisances sonores

A l’intérieur d’une pièce ou ailleurs, le son se déplace. Et lorsqu’il rencontre un obstacle, l’énergie de l’onde est réfléchie, absorbée ou transmise.

Schéma explicatif du mécanisme du propagation du bruit
  • Une partie de l’énergie incidente est réfléchie et renvoyée dans la pièce. Cette partie va produire toute une série de perturbations sonores plus ou moins désirables au sein de la pièce (résonances, réverbération, échos).
  • Une autre partie de l’énergie est absorbée et disparaît. 
  • L’énergie résiduelle est transmise à travers l’obstacle ou la paroi. C’est cette partie du son qui va être entendue de l’extérieur de la pièce.

C’est pour cette raison qu’une pièce va avoir tendance à résonner lorsque l’ensemble des surfaces réfléchissent le son. En effet le son va avoir tendance à rebondir sans fin car il n’est pas amorti et absorbé au fur et à mesure des cloisons ou autres obstacles qu’il rencontre. D’où la sensation parfois d’amplification du son et la nuisance sonore qui va avec, qui provoque une gêne pouvant aller jusqu’à de la fatigue voire bien plus, en fonction du temps et de la fréquence d’exposition.

Le pouvoir absorbant des matériaux est donc ce qui permet de réduire les nuisances sonores au sein d’une même pièce. Ce pouvoir absorbant varie de 0% à 100%. Il en découle un coefficient par unité de surface, l’alpha-Sabine (Alpha), dont la valeur est comprise entre 0 et 1 (plus le coefficient est proche de 1 plus le matériau absorbe le son).

Voici quelques exemples de coefficient alpha pour différents matériaux qui vous donneront quelques repères :

  • fenêtre / bois laqué / enduit = 0.05
  • carrelage et linoleum = 0.10
  • tapis plein = 0.25
  • laine minérale 100kg/m3 = 0.85

2. La réglementation

Afin de limiter les nuisances sonores et les maladies qui peuvent en découler en cas d’exposition longues et répétées, il existe des normes. L’ensemble des normes à respecter sont décrites dans la nouvelle réglementation acoustique (NRA).

En fonction du type de bâtiment, de lieux et de leur usage, les exigences ne sont pas les mêmes.

Par exemple, dans les hôtels, la règle suivante a été fixée pour l’ensemble des parties communes accessibles depuis les chambres. L’aire d’absorption équivalente des revêtements absorbants disposés dans les circulations horizontales sur lesquelles donnent les chambres doit représenter au moins 25% de la surface au sol des locaux considérés. C’est-à-dire que dans un hall ou un couloir de 60m2 desservant des chambres, minimum 15m2 doit avoir un revêtement absorbant.

Les normes à respecter ne seront pas les mêmes pour des établissements de santé ou des espaces de travail. Il peut se révéler important de se renseigner sur les règles qui s’appliquent à son cas particulier en matière de bruit.

3. Comment avoir une bonne isolation phonique ?

Le mieux est de prévoir l’isolation phonique dès la construction, avec l’intégration de matériaux absorbants et isolants.

Mais quand cela n’a pas été fait, comment améliorer l’isolation phonique sans gros travaux ? Car il est rarement envisageable de tout casser pour refaire. Il est possible de recouvrir les cloisons, plafonds, sols avec des matériaux absorbants. Le choix va ensuite se faire en fonction de plusieurs critères :

  • Le  besoin de réduire le bruit (propriété d’absorption)
  • le budget
  • le temps que la pièce peut être immobilisée
  • la quantité de travaux que l’on est prêt à faire.

En effet, il existe de nombreuses solutions, plus ou moins simples à poser. Et quand on n’est pas dans du gros œuvre mais de la rénovation ou du rafraichissement, il s’agit d’un élément important à prendre en compte.

améliorer l'isolation phonique avec un cadre #easychange

Pour cela notre système est simple à mettre en place, pratique et esthétique. Et en plus, il est 100% personnalisé pour une déco toujours à votre goût, et très facile à faire évoluer en fonction des modes et tendances. Pour cela il suffit de changer le tissu, cela ne prend que quelques minutes à déposer et reposer. Si ça vous intrigue, allez jeter un œil à la vidéo tuto pour fixer le tissu.

Il est également pertinent lorsque l’on a affaire à de grandes pièces. Dans ce cas, il peut être judicieux de « couper » l’espace pour éviter que le son rebondisse d’un bout à l’autre de la pièce. Ainsi, cette solution s’adapte tout particulièrement aux hôtels, restaurants, open space ou coworking.


Curieux de découvrir de quoi il s’agit ? Rendez-vous sur notre site dédié www.affichagevisuel.fr. Pour voir quelques réalisations, c’est par ici.

Sinon, contactez-nous et on en parle : 04.78.28.04.90, ou si vous préférez notre formulaire est disponible.

Améliorer l’isolation phonique sans gros travaux

Vous pourrez aussi aimer