3 bonnes raisons d'exposer sur des salons

3 bonnes raisons pour retourner sur les petits salons

Depuis le 1er septembre les salons professionnels ont ré-ouverts leurs portes. Cependant de nombreuses entreprises s’interrogent actuellement : « Faut-il exposer sur des salons ? ». Les congrès et « petits » salons sont un excellent moyen de renouer avec les clients et le busines. Au moins 3 bonnes raisons à cela.

1. La génération de leads

Les commerciaux sont en mal de contacts

Depuis le 16 mars 2020, date de début du confinement, bon nombre de commerciaux n’ont pas touché un client. La visio a permis d’entretenir la relation client avec son portefeuille et de se mettre à jour sur des dossiers d’habitude relégués au second plan. En revanche, elle n’a pas ou très peu permis de transformer des prospects chauds et de conquérir de nouveaux clients.

D’ailleurs on s’est très vite rendu compte que si de manière générale, nous avions un gros retard dans l’utilisation des outils digitaux, le 100% à distance était difficilement tenable. Les équipes commerciales ont besoin de voir et de rencontrer physiquement leurs clients et prospects. Aujourd’hui encore, beaucoup de commerciaux n’arrivent pas à avoir le nombre nécessaire de rendez-vous physiques pour signer un volume d’affaires convenable. Soit parce que leurs contacts n’ont pas la possibilité de les recevoir, soit parce que le nombre de rendez-vous obtenus sur une zone est insuffisant pour justifier le déplacement.

Les salons régionaux et les congrès sont donc un bon moyen d’alimenter les commerciaux en contacts physiques.

Les salons régionaux et les congrès sont propices aux contacts de qualité

Ce type d’événement permet, sur un temps relativement court, de rencontrer un panel de personnes relativement variées. De plus, les visiteurs ont marqué un vrai intérêt pour la manifestation et sont prêts à échanger puisqu’ils se sont déplacés. De ce fait, le 1er niveau de qualification est déjà fait et validé. Vous gagnez donc en temps et pouvez être plus direct dans votre approche.

Par ailleurs, les événements régionaux de second rang sont l’occasion de faire des échanges plus profonds et d’aller plus loin dans les discussions. En effet, leur taille humaine rend les exposants plus accessibles et moins impressionnants que sur des manifestations plus importantes, où les stands peuvent parfois être intimidants de par leur taille et leur affluence. Aussi, les contacts issus de ces congrès et salons régionaux sont en général de qualité et sont souvent suivis d’effet.

2. Une bonne rentabilité

D’un point de vue financier, les salons de taille intermédiaire sont là aussi intéressants pour les entreprises.

Du fait de leur caractère régional, voire national, l’emplacement est beaucoup moins cher que sur des manifestations qui rassemblent plus de 5000 personnes. Par conséquent, cela laisse plus de budget pour préparer son salon correctement et de manière plus globale. Vous pourrez réfléchir à la disposition du stand, à l’habillage, et également au dispositif marketing et de communication autour de votre stand pour le rendre encore plus attractif. En effet, plus vous pensez votre salon comme un véritable événement construit autour d’un objectif défini, plutôt que comme un emplacement à remplir, plus votre retour sur investissement (ROI) sera élevé.

Par ailleurs, il existe de plus en plus de structures modulaires, facilement transportables, montables et démontables. Ainsi, si la conception est bien réfléchie en amont, vous pourrez facilement utiliser la même structure de base sur vos différents salons régionaux. Cela est vrai même dans le cas où vos stands ont des tailles et configurations différentes d’une ville à l’autre. Par exemple dans le secteur de l’hôtellerie de plein air, Atlantica se tient à La Rochelle, le SETT à Montpellier, Equip HPA au Touquet… vous pouvez investir une fois et l’utiliser pour tous les salons.

3. Une plus grande sécurité

En cette période de covid-19, difficile de ne pas aborder les aspects sanitaires. Nous ne pouvons pas répondre à la question « Faut-il exposer sur des salons ? » sans parler de ce point d’actualité brûlant.

De ce point de vue, les congrès et salons de taille intermédiaire sont moins anxiogènes pour les visiteurs et exposants que des manifestations qui regroupent plus de monde. En effet, en plus d’un brassage moins important, les consignes sanitaires et gestes barrières peuvent paraître plus simple à appliquer.

Par conséquent les écarts d’affluence par rapport aux autres années sont moindres et se font moins ressentir.

Par ailleurs, les risques d’annulation sont limités par rapports aux plus gros événements. La préparation peut donc se faire de manière plus sereine et plus efficace. Vous évitez ainsi une présence basique et peu préparée. Or un salon bien réfléchi est la meilleure assurance d’un salon réussi.

Vous l’aurez compris, à la question « Faut-il exposer sur des salons ? », nous répondons par un grand OUI. Pour poursuivre votre réflexion, n’hésitez pas consulter nos autres articles autour de la thématique des salons et notamment « Préparer sa participation à un salon » ou « Que contient un stand équipé ? »

Nous serions également ravis d’échanger avec vous, n’hésitez pas à nous solliciter.

Faut-il exposer sur des salons ?

Vous pourrez aussi aimer